Black Friday

Marche ou grève !

20191205_111614.jpg
Black Friday environnemental et social…

Hier, jeudi 5 décembre j’ai manifesté à Orléans avec mes camarades féministes.

FLASHBACK – Quand j’étais enfant, je ne comprenais pas les grèves. Perturber tout le monde, l’école, les transports, les magasins, juste pour aller crier dans la rue ?! Ça n’avait pas de sens pour moi.

Et puis un jour, j’ai compris.

La manif c’est un moment hors du temps. Où toutes les coalitions sont possibles.

Les gens sont enjoués.

On dirait que c’est un jour de sortie scolaire pour aller visiter le planétarium.

Manifester, rejoindre un cortège, c’est sortir de l’isolement.

C’est refuser une vision du monde inégalitaire, jetable, qui casse les prix et nivelle par le bas.

La semaine dernière un Black Friday commercial, cette semaine, un Black Friday social.

Parce qu’est ce que nous promet la plupart des changements sociaux du moment si ce n’est travailler plus pour produire plus ?

Si on s’arrête deux secondes pour réfléchir, comment, peut-on envisager la protection de l’environnement (nature, animaux, humain) compatible avec un monde où l’on fait plus d’objets ?

Ben non, ça colle pas.

On est là face au problème de tout entrepreneur·e qui débute un business. Pour que celui ci soit rentable, il faut vendre : soit de l’objet, soit du service.

Souvent, on peut faire bien plus de marge sur un objet.

Surtout, les gens ont l’impression d’en avoir plus « pour leur argent » quand il achète un objet plutôt qu’un service.

Alors, globalement, on donne plus de crédit à un objet (matière première inerte volée à la terre et transformée dans des usines), plutôt que sur l’humain.

Et ça c’est triste.

Hier, pour rentrer de manif, j’ai emprunté un vélo de la ville.

Malgré le froid c’était agréable de pédaler car les routes que je devais prendre étaient coupés au passages des voitures.

Cependant, il y avait quand même un nombre anormal de boutiques fermées et d’enfants dans les rues pour un jeudi après-midi.

Ça donnait une vision plutôt écolo à l’ensemble, mais mon Moi collapsologue a eu quelques visions au passage…

Mince je crois que je n’ai plus rien à manger chez moi, mais si les raffineries sont bloquées comment je vais faire pour manger (car ma nourriture, même locale, vient en voiture)….

Pourvu que je ne tombe pas sur la route (je débute encore en vélo) parce qu’aller aux urgences aujourd’hui ça sera pas difficile.

Mais que faire de ces hordes de collégiens et lycéens qui dévalent les rues en ne faisant rien d’autres que traîner et hurler ?

Et les poubelles ? Si au bout que quelques jours personnes ne les ramassent nos villes seront de vrais dépotoirs puants… Bon, cela dit je pourrais peut-être faire un post Facebook comme quoi c’est une raison de plus pour passer au zéro déchet…

Oui, je suis quelqu’un qui brasse 1000 pensées à la minute.

Grâce à une grève générale, j’ai vu combien nous étions fragile tout·e seul·e.

Et ça c’est bien l’inverse de ce que le néo-libéralisme veut nous faire croire.

Selon eux, un·e individu tout·e seul·e peut tout avoir et tout faire.

Cette vision du monde est tellement has been et tellement fausse.

Il ne faut plus la croire.

Car ce qui fait la base d’un pays ce n’est pas l’individualisme ni les rayons de produits soldés.

C’est la solidarité.
C’est un équilibre fragile qui repose sur la confiance.

C’est aussi le consensus des personnes qui sont d’accord pour travailler et assurer des services de bases accessibles à toutes et tous quelques soient leur condition : éducation, santé, logement, transport, logistique, énergie.

Moi je crois que les gens, il faut en prendre soin.
Et les écouter.

Surtout quand on prône toute les deux secondes d’avoir conscience de l’urgence de la transition écologique.

On ne peut pas Make Our Planet Great Again et considérer les autres comme de la chaire à travail malléable à sacrifier pour engraisser toujours les mêmes au détriment de l’environnement.

Le manque de considération pour les générations futures et les enfants d’aujourd’hui, c’est immorale et franchement pas écolo.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Emplacement Paris | Orléans E-mail lesmouvementszero@gmail.com Heures Tous droits réservés © 2019 Les Mouvements Zéro
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close