Boite à pizza mon amour | enquête

Mon interrogation sur les boites à pizza a commencé à la suite du visionnage de Demain, Tous Crétins ? sur Arte. À la fin du reportage (53:37)  on y voit cette image :

blog-lmz-pizza-toxique-1
Une bouteille en plastique, une poêle antiadhésive, des gants de vaisselle, du savon liquide pour les mains dans un pousse-pousse, un aérosol, un produit à vitres, une boite alimentaire en plastique opaque et… une boite à pizza.

et la voix off qui dit « En attendant une nouvelle règlementation, les scientifiques conseillent d’éliminer au maximum les bisphénols, perfluorés, phtalates, triclosants, pesticides, retardateurs de flamme » de notre environnement, car ils ont des effets indésirables sur le cerveau.

Sur cette image, on y voit des objets du quotidien : une bouteille en plastique, une poêle antiadhésive, des gants de vaisselle, du savon liquide pour les mains dans un pousse-pousse, un aérosol, un produit à vitre, une boite alimentaire en plastique opaque et… une boite à pizza.

Quand manger de la pizza devient dangereux

blog-lmz-pizza-toxique-3
Avant je rapportais ma boite à pizza à la pizzeria pour la réutiliser.

Je suis tombée des nues. Mon combat quotidien c’est le plastique. J’ai une gourde en inox, une poêle en fer, pas de gants en plastique, du vrai savon de Marseille acheté en vrac (sans emballage), seulement du vinaigre blanc aux écorces d’orange pour laver ma maison, des boites en inox pour mes repas à emporter ou des bocaux en verre pour les restes alimentaires, mais… je mange des pizzas. Dans une boite à pizza. Et je rapportais toujours la même.

Si l’on réfléchit un peu, la boite à pizza, c’est du carton. Le carton est une matière plutôt résistante (on en fait même des meubles). Mais non traité, le carton a tendance à craindre l’humidité.

Dans les contenants alimentaires ou les gobelets en carton destinés à la vente à emporter, j’ai remarqué que le carton était recouvert d’une fine couche de plastique. Ça rend le produit final :
1. Non compostable
2. Non-recyclabe
3. Potentiellement à risque pour la santé puisque le plastique au contact de la chaleur libère les produits chimiques (adjuvants, solvants, catalyseurs qui lui donnaient de si jolies formes et couleurs) dans l’air, dans nos aliments. Nous les ingérons ou ils traversent la paroi cutanée. Super.

J’ai bien vérifié ma boite à pizza. Je l’ai passée sous l’eau, je l’ai émiettée, pas de trace apparente de plastique. Les choses se passent en deçà de ce que je peux voir à l’œil nu. Mais alors qu’ont fait les fabricants de boites à pizza pour les rendre nocives pour la santé ?

Les arguments marketing et mon analyse

J’ai cherché mon modèle de boite sur Internet.

blog-lmz-pizza-toxique-2

  • Parfaite résistance à la chaleur et aux graisses
    Afin d’augmenter l’imperméabilité aux huiles et la résistance à la chaleur, une sauce de couchage est déposée sur la surface du papier, souvent du latex. S’il est biosourcé, tant mieux, le produit final sera biocompostable.
  • Carton et papier non blanchi
    C’est-à-dire qu’aucune technique de désencrage chimique n’a été utilisée (eau oxygénée, javel ou chlore par exemple). Mais en France (et ailleurs pour des raisons économiques notamment), plus de la moitié de la matière première papetière utilisée dans la fabrication des papiers cartons, est issue de papiers et cartons récupérés c’est-à-dire qui étaient certainement blanchis précédemment.
  • Issus de fibres vierges
    Qu’ils soient recyclés ou non, le papier et le carton sont toujours issus de fibres vierges. C’est un contre-argument.

Mais encore ?

Je continue mes recherches, car je me doute qu’il y a autre chose. Ma boite à pizza ne brille pas, on ne dirait pas qu’elle est traitée au latex (comme peuvent l’être les briques de jus de fruits par exemple), mais on dirait plutôt qu’elle a été imperméabilisés. Un peu comme les chaussures.

Je tombe sur un article à propos d’un autre reportage d’Arte sur le fluor. Cette fameuse substance que l’on m’a fait prendre tous les jours en petites granules quand j’étais enfant est… potentiellement cancérigène. Chouette. On parle aussi des boites à pizza et de leur traitement aux molécules perfluorés (PCF : produit chimique perfluoré = carbone + fluor). Ahah !

L’introduction d’une étude scientifique sur les composés perfluorés (partie 1.1.1 B) me donne les éléments que je cherche : « À cause des caractéristiques physico – chimiques des PFC, les produits contenant ces molécules fluorés ont des propriétés hydrophobes et lipophobes ».

Donc ma boite à pizza a reçu un traitement antitache ce qui explique pourquoi je pouvais utiliser la même plusieurs fois d’affilée sans qu’elle ne tombe en lambeau malgré les dégoulinures de graisse et le fait que je la lave. Ce traitement, pas si inoffensif que ça, a vraisemblablement migré dans ma pizza ajoutant une saveur indécelable à ma végétarienne favorite. Et me voici contaminée, ni vue, ni connue par un POP (polluant organique persistant). Super cool.

Ce qui est fâcheux c’est que ce polymère est présent à de nombreux endroits : poêle teflon, certains plastiques, imperméabilisant vêtement et chaussure, papier photo, papier traité antigraisse, tapis, canapé, vêtements, enduit, pesticides, détergent, aérosol, shampoing…

Alors quelles conséquences ? Affaiblissement du système immunitaire, dérèglement hormonal, des cancers divers. Enfin j’vais pas vous faire la liste. Vous savez déjà. On est toutes et tous en passe de devenir des Shreck en puissance. Ou des mortels à l’enveloppe corporelle immortelle qui brillent dans la nuit. Rien de bien méchant après tout…

On peut se dire qu’en France, pays de l’anticyclone qui nous protège de Tchernobyl, nous sommes protégé.e.s par des tas de normes alimentaires et que ce n’est pas dangereux. Je ne veux pas voir le mal partout, mais j’ai tendance à penser que là où elles feront des gains financiers, certaines personnes (les lobbys en premier !) n’hésitent pas à agir contre les normes. Et puis j’ai fait un tour sur le forum de France Pizza qui lui aussi dénonce des malfaçons dans les boites.
C’est sûr, les pizzaïolos veulent nous tuer. Nous sommes fichu.e.s.

Oui, je suis d’accord avec vous. Notre environnement est déjà pollué alors on a donc tendance à se dire « un peu plus ou un peu moins qu’est-ce que ça change ? ». Je dirais…
Potentiellement votre santé.
Potentiellement votre durée de vie.
Potentiellement votre fertilité.
Potentiellement le développement de votre enfant… et j’en passe.
Limiter son exposition aux composants néfastes est un réflexe sain.

flèche

En conclusion, le papier et le carton ne sont pas aussi innocents qu’ils paraissent. Pour leur attribuer les caractéristiques alimentaires anti-graisse ils doivent être soit contrecollés de plastique, soit couchés de latex, soit imperméabilisés de PCF.

blog-lmz-pizza-toxique-4.jpg

Je vous rassure, on peut donc continuer à manger de la pizza !
Mais sur place, avec des ami.e.s, dans une vraie assiette et en mode zéro déchet, ça sera encore meilleur !


Mes articles de blog sont inspirés par vos questions. N’hésitez pas à me faire part des vôtres et je partirai faire mon enquête. Merci de votre soutien !

 

6 réflexions sur « Boite à pizza mon amour | enquête »

  1. Petit souci dans la phrase « Ce traitement, pas si inoffensif que ça, a vraisemblablement migrerait dans ma pizza ».
    En tout cas sujet original. Même si je pense que tu te fais du souci pour rien.

    J'aime

    1. Est-ce faire du soucis pour rien que de vouloir protégé sa santé ? Je trouve que c’est plutôt une libération. Mon moto a toujours était « Mieux vaut savoir que ne pas savoir ». Avant de faire cette découverte et mini enquête, personne dans mon entourage ne m’avait dit qu’il y avait tant de traitements chimiques sur mes vêtements, canapé, poêle de cuisine… La boite à pizza n’est bien qu’une excuse pour démontrer que tout ne nous ait pas dit.

      J'aime

      1. Certes mais traitement chimique ne veut pas dire systématiquement danger (sanitaire). Le naturel peut être dangereux (par exemple l’Amanite phalloïde) et le chimique peut être inoffensif (par exemple l’inox).

        J'aime

  2. Ce n’est, en effet, pas mon propos. Cependant plastique et PCF font beaucoup plus de mal que de bien à l’organisme.
    Je t’invite à relire l’article et l’ensemble de la littérature que j’ai lié à la démonstration. Bonne journée !

    J'aime

  3. Moi, je me suis fixée le défit de trouver une boite à pizza réutilisable. Bois inox, porcelaine … je cherche. Si je ne trouve pas, j’irai manger sur place. Promis

    J'aime

    1. La meilleure des résolutions ! Par contre, si tu trouves, ça m’intéresse 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close